J’aurai le plaisir d’intervenir au Colloque du CREPS le 12 mars sur le thème : « Un corps sans limite…vers quelles performances ? »

 

L’accueil se fera le lundi 12 mars à 9h00, Au CREPS de BORDEAUX-AQUITAINE – 653 cours de la libération, Talence

Les débats auront lieu A la Maison Régionale des Sports 2 Avenue de l’Université, Talence

Pour vous inscrire en ligne : suivez ce lien.

Découvrez le Programme du colloque 2018 (PDF – 1.5 Mo)

Confirmation impérative avant le 2 mars 2018.

 

Retrouvez ici la présentation officielle de Michel Trebosc, responsable pédagogique du colloque :

L’Homme se définit souvent au travers de son inexorable évolution dans le temps.
Toutes les activités humaines sont impactées par cette fièvre du « toujours plus au détriment du toujours mieux » (Cornélius Castoriadis – philosophe).
Mais cette dernière converge aujourd’hui aussi, vers un concept encore plus large signalé le plus souvent sous le vocable de « l’Homme augmenté » (sociologues, philosophes, biomécaniciens,…).
En effet, et au-delà des enjeux et des intérêts qui encerclent cette forme de penser l’homme d’aujourd’hui et de demain, cette notion nous donne la nouvelle tonalité dans laquelle est bercée l’humanité.

Les domaines corporels et sportifs n’échappent pas à cette réalité, d’autant plus s’ils s’associent en même temps, à l’idée perpétuelle du « héros » en empruntant depuis plusieurs décennies la voie du « surhomme ».

Le « corps » de l’être humain en général et celui du « corps sportif » en particulier, s’avèrent être l’un des laboratoires, pour ne pas dire, « le » laboratoire où se cristallise beaucoup d’explorations et de recherches qui dépassent parfois l’imaginaire voire l’entendement.

Du corps santé, soigné et réparé afin de MIEUX VIVRE au corps augmenté, préparé et appareillé de manières externes et/ou internes afin d’ATTEINDRE DES SOMMETS de performance, nous nous trouvons, sans aucun doute, dans ce corps toujours sublimé emprunté à l’histoire de l’humanité mais actuellement imbibé dans une version « illimitée » inspiré par les défis orchestrés des NBIC * : Nanotechnologie, Biotechnologie, Informatique, Cognitique.
Qu’est-ce que traduit alors ce nouvel horizon pour le monde sportif ?
Doit-il se sentir inquiété par cette mouvance ? A-t-il réellement le choix ? Est-ce que la dimension humaine du sport pourrait être menacée ou simplement bouleversée ? Est-ce que la performance humaine est menacée ? Ou est-elle en train uniquement de se redéfinir ? Quelles relations nouvelles vont alors entretenir les sportifs de haut niveau avec leur propre corps ? De quel type et dans quelle proportion ?

Comment l’environnement sportif direct peut et doit il agir avec ces nouvelles avancées ?
Comment va alors s’opérer la dimension de l’entraînement auprès des athlètes ?
N’y a-t-il pas en ligne de fond des questions philosophiques et éthiques à se poser lorsque nous touchons le degré d’humanité de l’action humaine ?

Nous pensons que toutes les professions autour du sport (entraîneurs, athlètes, préparateurs en tous genres, ingénieurs du sport, médecins et autres spécialistes médicaux du sport……) sont emportées par ces nouvelles avancées et ces nouvelles mises à l’épreuve de la dimension humaine. A ce sujet, certains chercheurs qualifient aussi cette évolution de « fuite en avant » et ce, quel que soit le prix à payer.
L’ensemble des protagonistes sportifs cherchant à produire de la performance se doivent de réfléchir avec cette nouvelle vague, avec ces nouveaux outils qui préparent, au-delà des corps et des athlètes, une nouvelle forme de penser le corps de l’Homme, le corps du sportif, ses performances et toute son humanité dans l’acte d’agir par lui-même.

C’est au détour de ces questionnements sur le corps sportif en lien avec le courant sociétal actuel que ce 9ème colloque du CREPS de Bordeaux-Nouvelle Aquitaine se propose d’ouvrir la réflexion.
Explorer cette forme de transhumance qu’opère le corps à travers le temps qui passe et notamment sur ce début du XXIème, va être le défi que se propose de lancer les différents intervenants invités par CREPS de Bordeaux.

Trois temps composeront ces deux jours (lundi 12 et mardi 13 mars 2018) d’échange à savoir ;
– un premier qui nous éclairera sur les limites du corps et du comment nous les dépassons aujourd’hui,
– un second qui nous donnera les limites du corps que nous voulons dépasser et que nous commençons déjà un petit peu à faire,
– et enfin dans un troisième temps, la présentation du corps sportif du futur qui nous transportera vers une perspective à dimension transhumaniste et post humaniste.

Et loin de trouver des solutions finies à nos problématiques de départ, ce colloque permettra aux différents acteurs du sport de bousculer leur réflexion sur la nature même de la performance.
Il donnera l’occasion aussi à ces mêmes protagonistes d’en appréhender sa dimension corporelle dans de nouvelles perspectives mais aussi de repérer et d’inventorier les recherches existantes et à venir au sein de leur propre discipline, et de tenter de créer de nouvelles formes de travail liées à ces évolutions.
Michel Trebosc
Formateur et responsable
pédagogique colloque 2018

Tags: