Certainement le meilleur essai que j’ai lu cette année. Je le recommande particulièrement aux psychologues et aux méditants. Les réflexions développées sur le soi, la « réalité », la colère ou l’éveil sont fascinantes. Il positionne le tout dans une approche évolutionniste, peu courante chez nous. GÉNIAL!!!

« Le Bouddhisme a raison » de Robert Wright chez Flammarion

 

Présentation de l’éditeur

Le bouddhisme a raison n’est pas un énième plaidoyer sur les vertus du bouddhisme. Ou plutôt, s’il ne laisse planer aucun doute sur les bienfaits de la méditation, il en donne la raison scientifiquement prouvée : l’acte de méditer permet de déprogrammer les mécanismes de notre esprit tels qu’ils ont été mis en place par l’évolution – des réflexes, des instincts ou des biais cognitifs qui ont permis d’étoffer notre bagage biologique à travers les âges, mais ne sont plus adaptés aux besoins actuels de notre moi. Bouddha contre Darwin, donc… Saluée par les plus éminents penseurs aux Etats-Unis, du psychologue Martin Seligman au philosophe Peter Singer, traduite en vingt-cinq langues, cette enquête s’adresse bien sûr à tous les praticiens de la méditation, mais peut-être plus encore à ceux qui hésitent, doutent ou la tiennent pour un effet de mode. Car cette brillante introduction au bouddhisme nous enseigne une vérité éthique essentielle et libératrice : le fait de parvenir à supprimer la souffrance (celle que nous subissons comme celle que nous infligeons aux autres) ne nous rend pas seulement plus heureux, mais meilleurs.

Biographie de l’auteur

Spécialiste de religion et de psychologie, Robert Wright anime un séminaire sur le bouddhisme et les sciences cognitives à l’université de Princeton, ainsi qu’un Mooc sur le même sujet qui rencontre un grand succès.
Tags: